Vexations / usine

ensemBle baBel : Antonio Albanese, guitare - Laurent Estoppey, saxophone - Anne Gillot, flûtes à bec, clarinette basse - Luc Müller, batterie - Noëlle Reymond, contrebasse
ensemble Batida : Alexandra Bellon, Anne Briset et Jeanne Larrouturou, percussions - Raphaël Krajka et Viva Sanchez, claviers
musique : Erik Satie et John Supko
marionnettiste : Padrutt Tachella
soutiens : Ville de Lausanne, État de Vaud

ensemblebabel.com
ensemble-batida.com


Le 2·21 est soutenu par:

Performance musicale de 21 heures

de Erik Satie et John Supko, par les ensembles baBel et Batida

le 19 décembre 2020

Les dix musiciens et musiciennes des ensembles baBel et Batida joueront en parallèle deux oeuvres distantes de 120 ans, VEXATIONS d’Erik Satie et USINE de John Supko, dans deux salles adjacentes. Le public passera d’une pièce à l’autre, pourra s’y perdre, s’y endormir...durant 21 heures, de même que les musiciens des deux ensembles qui se mêleront et se relaieront.
Chacun passera un (ou plusieurs) moments seul au piano jouant VEXATIONS en dialogue avec la marionnette de Padrutt Tachella pendant que les autres formeront un ensemble inédit pour jouer USINE, jusque là destinée à l’ensemBle baBel.

Erik Satie : VEXATIONS

En 1893, Erik Satie écrivait une simple pièce pour piano. Elle est composée d’une seule page, mais tout réside dans la phrase l’accompagnant:
Pour se jouer 840 fois de suite ce motif, il sera bon de se préparer au préalable, et dans le plus grand silence, par des immobilités sérieuses.
La création a eu lieu le 9 septembre 1963 à New-York par - entre autres - John Cage, David Tudor, Christian Wolff, Philip Corner, John Cale et James Tenney.

John Supko : USINE

En 2012, à l’occasion du centenaire de John Cage, l’ensemBle baBel commandait au compositeur américain John Supko une œuvre en résonance aux VEXATIONS d’Erik Satie.
John Supko a alors créé une œuvre générative composée d’une bande-sonore sur ordinateur se réinventant chaque 90 secondes, à la fois support et inspiration pour les musiciens qui dialoguent avec la machine.
La partition est une série de stratégies faites de rythmes, de notes, qui peuvent évoluer et changer à tout instant.
Le matériau conceptuel et musical est inspiré du livre surréaliste Les champs magnétiques d’André Breton et Philippe Soupault.
Pour plus d’informations concernant l’œuvre, voir le site du compositeur johnsupko.com

ensemBle baBel : Antonio Albanese, guitare - Laurent Estoppey, saxophone - Anne Gillot, flûtes à bec, clarinette basse - Luc Müller, batterie - Noëlle Reymond, contrebasse
ensemble Batida : Alexandra Bellon, Anne Briset et Jeanne Larrouturou, percussions - Raphaël Krajka et Viva Sanchez, claviers
musique : Erik Satie et John Supko
marionnettiste : Padrutt Tachella
soutiens : Ville de Lausanne, État de Vaud

ensemblebabel.com
ensemble-batida.com

Représentations / réservations

Du samedi à 14h au dimanche à 11h

Réserver samedi 19 décembre 14:00

Tarifs

Catégorie Prix
Tarif unique 15.00 CHF